L'accompagnement, le coaching

Coaching professionnel, sportif et politique sur Paris, Lyon, Aix et Marseille

L'accompagnement, le coaching
Par Armand Mamy-Rahaga (copyright 2010)


Le coaching est un dispositif à base de questionnement, d'écoute et de formulation.
Le but en est : l'autonomisation, l'éducation et le cheminement du sujet afin qu'il devienne à la fois auteur, acteur et agent de sa vie. Les critères de réussite de cette mise en cheminement sont :
- Le sujet s'autorise et fait autorité. "Faire autorité c'est permettre à l'autre d'inventer sa place" (M. Vial, 2010) / «Être sujet c’est pouvoir faire des choix ». (Vincent de Gaulejeac, 2009). Nous sommes bien dans le domaine de la relation.
- Le sujet libère une nouvelle énergie pour alimenter son agir en se désengluant de la répétition. Cette notion d'énergie peut être rapprochée de celle de désir qui pour Spinoza est "un effort pour persévérer dans son être". Nous sommes dans le domaine de la mise en puissance. Cf. G. Forestier (2002) : "Voilà mon métier : être le témoin de la puissance de l'autre".
 - Le sujet inscrit son agir dans un  projet et ce faisant lui donne du sens. Nous sommes donc dans le domaine du projet.

Le coaching en tant que relation éducative place le sujet parmi les autres. C'est cette relation aux autres qui le distingue du développement personnel. Edgar Morin parle d' "interdépendance". Le coaching professionnel contribue à rendre à la pratique professionnelle et à la pratique politique leur dimension socialisante.

Le coaching est un accompagnement du changement. "Changer, c'est ne pas être entièrement soumis à la répétition, c'est accéder à l'inconnu, au risque, à la découverte d'un vide là où on croyait qu'il y avait un plein, un possible là où il y avait certitude, une question là où il y avait une assurance" (F. Giust- Desprairies, 2003).

Cependant, l'énigme de l'autre est préservée. C'est une dimension éthique qui dépasse et comprend  le secret professionnel. Fustier (2000) dit : " Le lien d'accompagnement suppose que la question " qui est l'autre ? " reste posée, qu'elle soit mise en travail, élaborée à l'aide d'un professionnel qui ne doit en aucun cas apporter réponse ou donner LA clé de l'énigme ".


Les buts du coaching

Le coaching, la mission d'accompagnement a pour buts :
- L'accompagnement de la personne dans un cadre professionnel
- Le développement des potentiels professionnels
- L'amélioration de la communication
- L'expansion des dynamiques de changement
- Un meilleur emploi des ressources humaines
- Le développement de projets professionnels
- La mise en place de relations éducatives comme accélération du changement
- Le développement de la professionnalisation des personnes
 
Dans le cadre de :
- L'accompagnement VAE
- L'accompagnement des personnels
- Le coaching individuel de managers
- L'accompagnement du changement
- Le développement de projets
- Le remaniement des configurations symboliques et des projets


Le coaching : " ce que c'est, ce que ce n'est pas "

L'accompagnateur pratique un questionnement dans la pertinence et dans l'impertinence. Il accompagne les coachés dans les difficultés propres à l'existence. L'accompagnement accompagne un moment de la vie individuelle et professionnelle. L'accompagnement n'est pas une thérapie.

L'accompagnateur accompagne le coaché dans la construction de ses propres réponses par l'angle d'interpellation que lui permet sa posture d'intervenant, de tiers venant, d'étranger. Il l'accompagne afin qu'il construise la singularité de son agir entre désir et contrainte. Il l'accompagne dans le travail du problème qui le travaille. Il l'accompagne afin qu'il construise des réponses pertinentes et personnelles. Il n'apporte pas les soçlutions toutes faites aux problèmes de son client L'accompagnement n'est ni de l'expertise ni du conseil.

Dans l'accompagnement on pratique le questionnement grâce auquel l'accompagné accède à sa propre parole pour  se donner l'opportunité de construire et d'inventer  sa  place. Il  ouvre ainsi  les yeux sur ses contradictions par lesquelles il s'entrave lui-même, ses préférences et ses réticences qui le déchirent, et élabore grâce à elles sa construction identitaire, son agir,  son identité et son style professionnels.

L'accompagnement n'est pas un débat où l'accompagnateur apporterait des arguments  pour convaincre mais une relation cadrée où l'accompagné se convainct lui-même de "ce qu'il projette de devenir". 


L'accompagnement convient à la construction d'un : projet de vie, professionnel  ou politique car l'accompagnement est un processus pragmatique où le but lui-même peut évoluer et changer au gré des avancées. L'accompagnement n'est pas un moyen pour obtenir un résultat voulu et connu d'avance mais un dispositif qui vise la surprise, l'étonnement et la nouveauté.

L'accompagnement, grâce à l'action extérieure de l'accompagnateur, amène à inscrire les " problèmes " dans le cadre plus général d'un projet pour libérer leur énergie et ouvrir des voies innovantes. L'accompagnement accompagne justement la mise en projet des personnes.

L'accompagnateur est dans la retenue, dans l'accueil. Il ne prend pas parti. Le parti que prend le coaché n'appartient qu'à lui et à lui seul. L'accompagnateur marche aux côtés de l'accompagné, pas de front (ce qui signifierait qu'il prend parti), mais légèrement en retrait. La direction appartient au coaché. L'accompagnateur ne sait pas où va l'accompagné mais son rôle est de l'y accompagner. Pour cela, il ne confond pas ses propres projets avec ceux de l'accompagné. Il n'est jamais dans le jugement.

> Coaching Professionnel : Accompagnement des personnes en projet professionnel...
> Coaching Politique : Accompagnement des personnes en projet politique...
> Evaluation : Evaluation des risques pyscho-sociaux en mileu du travail...


L'accompagnement...


Actualités